Nous étions là

Bamako, Mali

Quartier Faladié

2018-2109

Nous étions là
Nous étions là est une série documentaire extraite d’un travail plus large qui parle des conséquences sur les populations civiles des conflits entre milices armées dans le centre du pays.

 

Elle montre 21 portraits d’hommes et de femmes d’origines Peuls et Dogons réalisés dans le camp de réfugiés de Faladié à Bamako. Ces hommes et femmes ont tous quitté le centre du Mali pour fuir les conflits intercommunautaires entre ces deux communautés. Ils
se retrouvent maintenant à cohabiter, à survivre ensemble entre une décharge publique et un marché aux bétails en plein coeur de Bamako.


“Le 30 04 2020, je me rends pour la première fois sur le camp de déplacés de Faladié à Bamako. Deux jours plus tôt, le 28 04 2020, un incendie ravage plus de 80% du camp et fait une victime. À mon arrivée, la terre est encore fumante. Une vieille dame regarde mon
appareil photo et m’interpelle. On a du mal à se comprendre... Elle me montre des vieilles pierres au sol, je saisis alors que ce sont les restes de son habitat. Je lui demande si je peux faire un portrait d’elle à l’endroit même où il y a deux jours elle dormait encore. Fièrement, elle accepte. Toujours en pointant du doigt des choses ici et là, des petits indices, des traces de vie, elle m’amène voir d’autres femmes. Elle leur explique ce que nous venons de faire... Chacune, puis chacun voulaient sa photo... «Nous étions là» est une série de 21 portraits, de ces 21 personnes qui voulaient être photographiées là où ils ont une nouvelle fois tout perdu. “
. Au travers de Nous étions là , j’ai voulu recréer une unité perdue.